Le mot de la Présidente

« Cette rentrée est plus que jamais placée sous le signe d’une régression sociale drastique : Loi travail XXL, disparition du salaire brut, diminution des APL, augmentation de la CSG de
7,5% à 9,2%, négociations sur les moyens bénévoles et les droits familiaux… 

Ce sont dans les semaines et les mois à venir qu’il nous faut exiger de vrais progrès sociaux solidaires !

La saison d’été a été l’occasion de vous rencontrer sur vos lieux de vacances afin d’échanger avec vous sur vos Activités Sociales et leur avenir : des Activités Sociales pour tous et par tous.

En novembre prochain, se dérouleront les élections de votre CMCAS où nous élirons les administrateurs et administratrices pour les 4 prochaines années. C’est un temps fort de démocratie, d’engagement et de conquêtes collectives. 

C’est le moment de peser dans la balance politique pour préserver et défendre le financement de nos Activités Sociales. Avec une baisse de financement de 15 % en 3 ans qui aurait pu être catastrophique, nous pouvons nous féliciter de l’action de nos administrateurs au sein de notre CMCAS, mais aussi du Comité de Coordination et de la CCAS privilégiant la réponse aux besoins des bénéficiaires, tout en limitant les impacts sociaux pour les organismes.

La mobilisation pour défendre les moyens bénévoles lors des négociations prévues dans le dernier trimestre est primordiale. 

Entre deux logiques qui opposent employeurs et représentants des fédérations syndicales, la question des « moyens bénévoles » est sensible. Aux arguments « comptables et de coût » mis en avant par les entreprises, les représentants syndicaux opposent celui de « l’utilité sociale » pour plus de 660 000 bénéficiaires des Activités Sociales de l’énergie en France.
De ces « moyens bénévoles » dépendent les heures de détachements pour être acteur des Activités Sociales que ce soit en tant que membre élu d’un conseil d’administration ou d’une SLVie, convoyeur… Mais ce sont aussi les moyens pour les locaux de proximité (SLVie, CMCAS…). Ils sont donc indispensables au fonctionnement de nos Activités Sociales. 

Aussi, nous comptons sur votre mobilisation pour défendre notre modèle unique et solidaire lors des élections de notre CMCAS. »

 

Eve Berthet / PRESIDENTE de la CMCAS PAYS de SAVOIE